Dernièrement, j’ai récupéré pas mal de vieux meubles de famille en vidant une maison. Rappelez-vous ! Parmi ces meubles j’avais déjà récupéré une travailleuse que j’ai relooké version 2.0 pour ma maman. Et avec la travailleuse, se trouvait une table de machine à coudre dont j’étais tombé amoureuse depuis de nombreuses années !

Mais la pauvre faisait triste mine ! Il lui manquait un tiroir, perdu corps et bien, la pédale était fendue, le pied un peu rouillé, le plateau en piteux état et l’emplacement pour la machine avait été obturé en dépit du bon sens ! Oui mais voilà. J’avais eu un vrai coup de cœur pour le pied et j’aime bien les vieux machins abimés et les défis à relever.

Machine à coudre : n . f . : Machine réalisant mécaniquement la formation de points de couture.

dictionnaire larousse

J’ai commencé par enlever le plateau que je souhaitais remplacer. Ce plateau, j’ai longuement hésité mais je ne l’ai finalement pas gardé, le bois étant de mauvaise qualité et sans grand intérêt.

Je me suis donc ensuite occupée du pied. Des années et des années de poussière accumulée, ça demande un peu de temps et pas mal d’effort. J’ai donc commencé par le nettoyer avant de le poncer légèrement pour enlever la vieille peinture écaillée. Je ne voulais pas le décaper complètement car il restait par endroit de jolies frises dorées que je voulais conserver.

Une fois ce travail pas très drôle réalisé, je suis passée à la partie nettement plus marrante : la peinture. Mais avant de dégainer ma bombe, j’ai minutieusement protégé mes petites frises si fragile, ainsi que la marque de la machine. Puis j’ai peint l’ensemble en noir mat, à l’aide d’une peinture en bombe. Pour ce faire, mieux vaut prévoir un morceau de pelouse ou de trottoir et pas mal de papier journal !

Enfin, étape finale du pied : repasser à la peinture dorée et au pinceau 3 poils les lettres de la marque de la machine.

Table de machine à coudre - Console design

On passe ensuite à la partie la plus sympa : le plateau. J’ai passé commande d’un plateau en chêne en 100 x 40 et en 4cm d’épaisseur. J’ai alors commencé par le poncer à l’aide d’une ponceuse orbitale pour le rendre bien lisse. Pour la suite, j’ai pris conseil auprès d’un « expert bois » (Nico si tu passes par là !), qui m’a indiqué et épaulé pour la suite, à savoir :

– Une couche de Fondur sur tout le plateau puis une deuxième couche uniquement sur le dessus du plateau. Minute culturelle : Le Fondur permet de fixer la teinte et de protéger le bois contre les taches d’eau.

– Une couche de Matine. Elle permet d’aviver le veinage et protéger les bois cirés. Elle donne aussi un beau brillant satiné au bois.

– Et enfin, une couche de cire pour donner à mon plateau un joli aspect velouté et le protéger des aléas du quotidien.

Voilà, le plateau étant terminé, il ne m’a plus resté qu’à le fixer sur le pied à l’aide de vis à bois, en me resservant des trous déjà présents sur le pied.

Un peu de déco, et voilà une jolie console pour l’entrée dont je suis trop fan.

Alors, vous aimer ? Et de votre côté, adepte du retapage de meuble ?

Table de machine à coudre - Console design
Vous avez aimé cet article ? Partagez-le !